Partager :

Je suis le maire des Houches et me présente sous les couleurs « d’en Marche » aux élections législatives pour devenir député de la 6ème circonscription de la Haute-Savoie. J’ai été choisi par E. Macron parce que je devais probablement répondre aux critères : j’ai un casier judiciaire vierge, et une expérience en politique en tant que maire mais appartiens à la société civile, puisque je travaille le matin dans mon magasin de sport des Houches. Je ne me suis pas engagé dans cette investiture pour satisfaire mon égo, mais parce que je suis un enfant de cette vallée et que plus largement, je pense que l’on est à un tournant dans la vie politique de notre pays et que la vallée de Chamonix doit prendre ce tournant. Ce tournant, c’est quoi ? E. Macron apporte un souffle d’espoir, une fierté, un dynamisme, une envie de réussir face aux défis à venir et on ne peut pas ne pas participer à cette dynamique. Nous sommes une région avec beaucoup d’atouts, notamment naturels. Il va falloir tricoter intelligemment activités économiques et protection de l’environnement. Nicolas Hulot, troisième homme du gouvernement, est un partenaire précieux pour nous. Nous allons bien évidemment travailler en direct avec lui. Si je suis élu député, je ne serai plus maire des Houches, mais je continuerai à aider le nouveau maire. J’organiserai, ce que j’appelle le « conseil local des réformes » qui correspond à la vision que j’aie du rôle du député : un aller-retour vivant et transpartisan entre le pouvoir politique et les citoyens, une volonté de ne pas laisser entièrement la rédaction des textes et des lois au législateur, mais de faire participer les citoyens aux décisions. Je veux être ce député là.

Partager :